• 20 janvier 2023

Alyssa Farah Griffin s’oppose à Joy Behar au sujet des accusations de « rouille » d’Alec Baldwin dans « The View » : « Il porte la responsabilité »

Un jour seulement après que The View a été interrompue par un reportage d’ABC News révélant les accusations criminelles d’Alec Baldwin pour la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins, Alyssa Farah Griffin et Joy Behar se sont affrontées sur la question de savoir si l’acteur est responsable de ce tragique incident.

Baldwin pensait qu’on lui avait remis un « pistolet froid » alors qu’il répétait une scène pour le film western, Rust, en octobre 2021, lorsque Hutchins a été mortellement blessé par balle. Quant aux deux chefs d’accusation d’homicide involontaire dont il a été accusé jeudi 19 janvier, Behar, qui a remplacé Whoopi Goldberg absente aujourd’hui en tant que modératrice, estime que ce n’était pas à lui de vérifier l’arme.

« En tant que personne ayant joué dans quelques films, vous ne pensez qu’à votre rôle lorsque vous êtes acteur », a-t-elle déclaré. « Je ne m’inquiétais pas de savoir si mon soutien-gorge allait tomber ou autre. Quelqu’un d’autre doit s’inquiéter de cela ».

Behar a poursuivi, « Vous vous intéressez à vos lignes et à votre personnage et où je suis maintenant et où j’étais il y a deux minutes. C’est tout. Donc je ne comprends pas vraiment de quoi il s’agit. »

Pendant ce temps, Griffin a dit qu’elle était « fortement d’accord » avec les accusations portées contre Baldwin. Quand Behar a clarifié, « Donc vous n’êtes pas d’accord avec ce que j’ai dit ? » Griffin a répondu, « Je ne suis pas d’accord avec vous, respectueusement ».

L’ancien collaborateur de la Maison Blanche a poursuivi en expliquant que « la négligence seule » est la norme qui doit être remplie dans l’État du Nouveau-Mexique pour poursuivre quelqu’un pour homicide involontaire.

« Il y a eu un tas d’étapes de négligence tout au long du chemin et je pense qu’en tant qu’acteur qui a appuyé sur la gâchette, il porte une certaine responsabilité », a déclaré Griffin. « C’est une tragédie. Je ne m’en réjouis pas du tout, mais je pense qu’il porte une responsabilité, tout comme le blindé et les autres personnes inculpées dans cette affaire. »

Quand Behar a demandé pourquoi les quatre autres producteurs du film sont « hors de cause », Griffin a admis qu’elle n’est « pas sûre qu’ils devraient l’être ».

« Il semble qu’il y avait beaucoup d’imprudences en matière de sécurité sur ce plateau », a-t-elle ajouté. « Il y avait des balles réelles co-localisées avec des munitions factices. On dirait que c’était des mesures d’économie et qu’ils essayaient juste de faire ça à petit budget. »

The View est diffusé en semaine à 11/10c sur ABC.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *