• 1 janvier 2023

Le regarder en streaming ou le sauter ?

Les thrillers érotiques sont difficiles à réaliser, principalement parce que l’aspect thriller de l’histoire interrompt le flux de la partie érotique de l’histoire. Les deux doivent être liés, comme dans le cas de Basic Instinct et les films de cette nature, pour que les deux aspects s’accordent bien. Oh, et il faut aussi que le sexe soit sexy. Une nouvelle série originale Netflix en provenance du Brésil tente de trouver cet équilibre. Pourra-t-elle rester sexy tout en essayant de résoudre son mystère central ?

LADY VOYEUR : LE REGARDER EN STREAMING OU LE SAUTER ?

Coup d’ouverture : « 31 DECEMBRE. » Une femme se tient sur son balcon avec un verre et commence à parler dans son téléphone.

L’essentiel : Miranda (Débora Nascimento) fait tout le temps ces mémos vocaux ; c’est une façon pour elle d’archiver des moments de sa vie afin de pouvoir s’en souvenir si la maladie de Huntington, qui prive sa grand-mère de sa mémoire, commence à l’affecter. Elle se lamente sur le fait qu’elle est tombée amoureuse de deux hommes, dont l’un est maintenant mort, et que c’est de sa faute. Puis quelqu’un se faufile dans son appartement, arrive derrière elle, et commence à l’étrangler.

Retournez trois mois en arrière, au 1er octobre. Miranda est dans son appartement avec son matériel informatique et un appareil photo avec un zoom. Elle est hacker de métier, aidant les entreprises à sécuriser leurs vulnérabilités, et elle est aussi un peu solitaire. Elle a pris l’habitude de regarder Cléo (Emanuelle Araújo), une prostituée qui vit dans l’immeuble d’en face, interagir avec ses clients. Un nouveau client semble rigide et peu intéressé à faire quoi que ce soit avec Cléo. Mais les vendredis… eh bien, les vendredis, un client sexy arrive, Cléo et lui font l’amour de façon époustouflante, et Miranda prend son pied en regardant tout cela se dérouler.

Miranda et Cléo se connaissent par hasard, alors Cléo demande à Miranda de venir chez elle pour garder son chien pendant qu’elle passe la nuit dans un hôtel chic, pour divertir le client millionnaire que Miranda n’aime pas. Miranda adore cette occasion de vivre la vie de Cléo par procuration ; elle met la robe de Cléo, son maquillage et une de ses perruques.

Mais on frappe à la porte : Le client sexy, Fernando (Nikolas Antunes), est là, même si ce n’est pas vendredi. Il est immédiatement attiré par Miranda, qui ne s’oppose pas à cette attention et qui vit l’une des meilleures expériences sexuelles de sa vie. Après son départ, cependant, un autre client de Cléo se présente et s’impose à Miranda, malgré ses objections. Ayant oublié son portefeuille, Fernando revient à l’appartement au moment où Miranda pousse l’autre client sur le sol de la salle de bains, le tuant par inadvertance après s’être cogné la tête.

Pendant ce temps, Cléo est sur le point de faire l’amour avec son client, Heitor (Ângelo Rodrigues), lorsque sa femme Diana (Gabriela Moreya) fait irruption. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais elle lui promet qu’elle obtiendra la garde de leur fille Luisa (Duda Pimenta).

Le lendemain, après que Fernando se soit débarrassé du corps dans l’appartement de Cléo, avec l’aide de Miranda, qui s’introduit dans le système de sécurité de l’immeuble et efface les preuves vidéo de leur présence, il lui demande de l’aider à démasquer un trafic sexuel dirigé par son riche beau-frère, qui se trouve être Heitor.

Photo : Aline Arruda/NETFLIX

A quelles émissions cela vous rappellera-t-il ? Lady Voyeur (Titre original : Olhar Indiscreto), ressemble à des morceaux de quelques autres séries et films, comme Sex/Life, Body Heat, Cinquante nuances de gris et Sex, Lies and Videotape.

Notre avis : Il est tellement difficile pour les scénaristes et les réalisateurs de combiner l’équilibre entre les parties « érotique » et « thriller » du genre thriller érotique. Lorsque nous avons commencé à regarder Lady Voyeur, nous avons pensé que les scénaristes Marcela Citterio et Camila Raffanti ont su trouver l’équilibre. Les vingt premières minutes de l’épisode comportaient certaines des scènes les plus sexy que nous ayons vues à l’écran depuis longtemps, même si certains aspects de l’histoire nous faisaient tourner en bourrique. Les scènes de sexe, qui comprennent de nombreux gros plans de clavicules et d’autres morceaux de peau, sont des constructions lentes qui ne montrent pas seulement des acteurs en train de faire des gestes.

On ne sait pas vraiment pourquoi Miranda semble se contenter de vivre par procuration à travers Cléo. Il y a des flashbacks qui indiquent que la mort de sa mère, qui s’est produite quand elle était enfant, avait quelque chose à voir avec quelqu’un dans la vie de sa mère qui ne faisait rien de bon ; tout ce qu’on voit, c’est sa grande sœur qui dit à la petite Miranda que la mort de leur mère est de sa faute.

Le fait qu’elle soit une hackeuse ne semble pas très pertinent au début, à l’exception du fait qu’elle est capable de pirater les caméras de sécurité de Cléo. Mais Cléo garde aussi les stores de ses fenêtres ouverts, ce qui fait d’elle un livre ouvert. Mais les capacités de Miranda entreront en jeu au fil de la série.

C’est lorsque les choses prennent un virage à gauche, passant de « une hackeuse sexy qui fait l’amour » à « une hackeuse sexy qui tue accidentellement un homme et son nouveau petit ami sexy qui lui demande d’aider à démanteler un réseau de trafic sexuel » que la série nous perd un peu. Sommes-nous passés d’un thriller érotique à un thriller normal ? Il semble inévitable que Miranda tombe aussi sous le charme de Heitor, mais cela signifie-t-il que nous verrons beaucoup plus de gros plans de clavicules ? C’est difficile à dire. On a aussi l’impression que la visite de Fernando, le jour de repos, n’était pas une pure coïncidence, et qu’il y a donc tout un aspect conspiration qui doit être résolu.

On a l’impression que le ton a changé si rapidement et de façon si absurde que nous avons commencé à douter que la série soit capable de trouver le bon équilibre pour l’avenir.

Le sexe et la peau : Oui, il y a beaucoup des deux dans cette série.

Parting Shot : Nous sommes de retour au réveillon du Nouvel An. Alors que Miranda se débat avec l’homme qui l’étrangle, elle commence à perdre conscience, et la personne qui l’étouffe la jette par-dessus le balcon.

Sleeper Star : Ingrid Klug joue le rôle de Rita, la copine de Miranda. Elle n’est présente que dans une seule scène, mais sa description enthousiaste du sexe en machine à laver est assez mémorable.

La ligne la plus pilote : Voici comment nous savons que Miranda est une hackeuse : elle a deux moniteurs, dont l’un comporte des fenêtres de code défilant qui ne signifient rien ou presque par rapport à ce qu’elle fait réellement.

Notre appel : STREAM IT. Nous espérons que le caractère sexy du premier épisode de Lady Voyeur se traduit par le reste de la série. Nous ne sommes pas sûrs, cependant, que cela se poursuivra pour le reste de la saison.

Joel Keller (@joelkeller) écrit sur la nourriture, le divertissement, l’éducation des enfants et la technologie, mais il ne se voile pas la face : c’est un accro de la télé. Ses écrits ont été publiés dans le New York Times, Slate, Salon, RollingStone.com, VanityFair.com, Fast Company et ailleurs.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *