• 4 janvier 2023

Le regarder en streaming ou le sauter ?

Sur Forces spéciales : Le test le plus difficile au mondeseize célébrités sont lâchées au milieu du désert en Jordanie et sont soumises à dix jours d’entraînement intense qui simulent ce que diverses troupes des forces spéciales ont dû subir pour être sélectionnées. Comme le dit le présentateur, il n’y a « aucun prix, aucun traitement spécial ». Les célébrités font cela pour se mettre au défi et voir ce dont elles sont capables.

Coup d’ouverture : « A l’intérieur, tout le monde veut savoir : Ont-ils ce qu’il faut pour être des héros ? » Une voix dit alors que l’on voit des gens tomber à reculons d’un hélicoptère dans l’eau.

L’essentiel : Les quatre « directeurs » qui donnent des ordres aux « recrues » ont tous plus d’une décennie d’expérience dans les forces spéciales américaines ou britanniques, déployées dans des points chauds connus et inconnus : Remi Adelke, Mark « Billy » Billingham, Jason « Foxy » Fox et Rodolfo « Rudy » Reyes.

Les célébrités sont Danny Amendola, Mel B, Hannah Brown, Tyler Florence, Kate Gosselin, Dwight Howard, Montell Jordan, Gus Kenworthy, Nastia Liukin, Carli Lloyd, Beverley Mitchell, Kenya Moore, Mike Piazza, Dr. Drew Pinsky, Anthony Scaramucci et Jamie Lynn Spears.

Le groupe est immédiatement mis à l’épreuve, leur train est bombardé par des « tirs », puis l’état-major leur demande de courir jusqu’à la base située à trois kilomètres. Dans cette course, nous voyons déjà certaines des célébrités, notamment Kate Gosselin, prendre du retard. On leur donne des sacs, des uniformes et des brassards numérotés ; à partir de maintenant, on les appellera par leur numéro. Si, à tout moment, une recrue veut partir, elle remet son brassard au personnel et s’en va. Une autre façon pour une recrue de partir est de se blesser.

Parmi les tests, citons l’exercice susmentionné où les recrues tombent à la renverse d’un avion, une marche sur fil de 200 pieds de haut à travers un ravin, et l’attaque de « Redman », un membre du personnel habillé d’un rembourrage rouge. Ce dernier exercice montre à quel point les recrues peuvent déployer et contrôler leur agressivité.

Mais les défis sont autant mentaux que physiques, puisque les célébrités doivent surmonter des peurs, ou dans le cas de Spears, un traumatisme impliquant un de ses enfants. Dans un autre exercice, les recrues sont censées s’aligner dans l’ordre du plus fort au plus faible. Le personnel sélectionne individuellement les recrues qui seront encapuchonnées et emmenées dans un bunker, où elles seront interrogées sur les différents comportements qui les retiennent et les empêchent d’exploiter pleinement leur potentiel.

Photo : Pete Dadds/Fox

A quelles émissions cela vous rappellera-t-il ? Forces spéciales : Le test le plus difficile au monde n’est pas sans rappeler la récente série de CBS Beyond The Edgemais beaucoup plus intense. Et les célébrités s’éliminent essentiellement elles-mêmes et pas les unes les autres.

Notre avis : Nous ne sommes pas de grands fans des célébrités ou de n’importe qui d’autre faisant du théâtre militaire, mais s’il y a une émission qui rend cela au moins tolérable, c’est bien celle de Special Forces. Il traite sans ménagement des recrues célèbres, le « personnel » ne connaissant probablement pas grand-chose d’elles parce qu’elles ont passé leur vie à combattre dans divers points chauds à l’étranger.

Voir ces différentes célébrités éclaboussées de boue et de sable, sans maquillage (bien que les cils prodigieux de Kenya Moore soient restés intacts, soit parce qu’ils sont naturels, soit parce qu’ils ont été maintenus avec de la colle folle), se faire crier dessus et se faire humilier par le personnel, sans autre raison que de se tester, est quelque peu satisfaisant. Les producteurs de l’émission n’essaient pas non plus d’édulcorer ce qu’ils vivent ; lorsqu’ils échouent gravement, leur humiliation est palpable, même lorsque leurs collègues recrues leur témoignent leur soutien.

L’une des choses que nous avons également trouvées satisfaisantes est que les célébrités qui exagèrent leur capacité à passer cet entraînement semblent montrer rapidement leur vrai visage – nous vous parlons, Dwight Howard et Tyler Florence ! – et que ceux qui semblaient s’éteindre rapidement commencent à dépasser les autres à la fin du premier épisode de deux heures. Nous avons été surpris par la force de caractère de Spears et Mitchell, par exemple, étant donné l’ampleur de la bataille mentale et physique qu’ils ont dû mener au cours des deux premiers jours.

Certains membres du personnel jouent un peu plus que d’autres pour les caméras (voir ci-dessous), mais pour la plupart, ils prennent leur rôle aussi sérieusement qu’ils le devraient ; nous les voyons même lancer quelques piques à leurs recrues les moins appréciées lorsqu’ils sont derrière des portes fermées. Comme nous l’avons dit, c’est sans ménagement, et si les producteurs accordent aux recrues un minimum de respect pour le défi qu’elles se lancent, ils n’hésitent pas à les montrer comme si elles allaient abandonner à tout moment.

Le sexe et la peau : Aucun, à part voir tout le monde se doucher ensemble en sous-vêtements.

Parting Shot : Comme nous voyons Howard et Mitchell, Fox dit dans un segment de tête parlante que certaines personnes cachent leurs faiblesses par leur ego, et d’autres ne voient pas que leur faiblesse est une force parce qu’ils ont été rabaissés pendant si longtemps.

Sleeper Star : Des quatre membres du personnel, Fox semble être celui qui s’amuse le plus et qui réprimande les recrues avec un certain flair digne de Simon Cowell. Il est tout aussi sérieux que les trois autres, mais montre juste assez de personnalité pour se démarquer.

La réplique la plus pilote : Lorsque Tyler Florence essaie de frapper Adelke du poing lorsqu’il sort de l’eau pendant l’exercice en hélicoptère, nous avons juste secoué la tête et dit « Oh, Tyler… ». Il s’est toujours projeté comme un gars un peu arrogant, mais nous n’avions pas réalisé qu’il n’avait aucune idée de comment lire une pièce, non plus.

Notre appel : STREAM IT. Forces spéciales : Le test le plus difficile au monde fait de son mieux pour montrer que les célébrités qui suivent cet entraînement extraordinairement difficile ne bénéficient d’aucun traitement spécial, que ce soit de la part du personnel ou des producteurs. Nous donnons crédit aux célébrités pour leur participation, et beaucoup d’entre elles donnent des raisons honnêtes de leur participation, et il sera intéressant de voir qui réussira à aller jusqu’au bout des dix jours d’entraînement.

Joel Keller (@joelkeller) écrit sur la nourriture, le divertissement, l’éducation des enfants et la technologie, mais il ne se voile pas la face : c’est un accro de la télé. Ses écrits ont été publiés dans le New York Times, Slate, Salon, RollingStone.com, VanityFair.com, Fast Company et ailleurs.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *